La nouvelle Carthage

Read for free on Oodles App

Description:

Source: http://gutenberg.org

Copyright: This work is in the public domain in the USA only.

Georges Eekhoud (1854-1927), né à Anvers, est un écrivain belge qui, flamand par la naissance et l’ascendance, reçut, comme Maurice Maeterlinck, Émile Verhaeren ou Georges Rodenbach, une éducation française. Il n’a jamais intimement renié son origine flamande. Il a choisi d’écrire en français parce que la littérature qui s’écrivait dans cette langue, en Belgique, à l’époque, était la littérature prestigieuse. Mais il a écrit, pour des raisons économiques, des romans populaires en flamand sous pseudonyme et il a collaboré à la presse flamande, sous son nom. C’est en 1883 que paraît son premier roman Kees Doorik: Scène de Polder. Son héros est déjà un de ces parias auxquels l’écrivain vouera toute sa sympathie. Dans Kermesses (1881) et surtout dans La Nouvelle Carthage (1888), Eekhoud affirme son credo social, un intérêt esthétique pour les déshérités et une haine pour la bourgeoisie.